3 vérités sur la transpiration

Tout le monde transpire, et encore plus quand il fait chaud. Mais comment cela fonctionne-t-il ? Et faut-il limiter la transpiration ? Voici quelques faits bons à savoir sur notre production de sueur…

Tout le monde transpire ! Mais pas de la même façon.

Tout le monde transpire. Mais des différences existent :

  • un individu peut avoir entre 2,5 et 4,5 millions de glandes sudoripares réparties sur le corps.
  • les femmes ont plus de glandes sudoripares que les hommes, mais les glandes sudoripares des hommes produisent plus de sueur que celles des femmes.
  • les personnes en forme, qui s’entraînent souvent et longtemps, commencent à transpirer plus vite pendant l’exercice. En effet, leur corps reconnaît la nécessité de faire baisser la température plus rapidement pour pouvoir assurer plus longtemps l’effort.
  • les personnes en surpoids, les personnes cardiaques, les personnes souffrant de Parkinson, d’hyperthyroïdie, ou de certains cancers, et ceux prenant certains médicaments, sont plus sujettes à l’hypersudation ou « hyperhidrose » (transpirer trop).
    Cette hypersudation peut être localisée (aisselles, mains et pieds), ou généralisée (corps entier). L’hypersudation localisée est plus liée au stress, l’hypersudation généralisée plus à un état ou une maladie, ou à la ménopause (relire mon article).

La transpiration est utile

La transpiration est un phénomène naturel qui a pour but de maintenir la température du corps à 37° ou un peu moins. Elle permet de « rafraîchir » le corps. Quand la température du corps est trop haute (à cause de la météo, de l’effort ou d’un phénomène autre), le cerveau ordonne aux glandes sudoripares, via le système nerveux, la production de sueur. La température baisse car la sueur s’évapore.

Les glandes sudoripares sont situées sur la peau. Il y en a de deux types. Les glandes « apocrines » sont situées au niveau des aisselles, des parties intimes, de l’anus, et sont couplées à un follicule pileux. Leur sueur a une odeur très légère. Les glandes « eccrines » sont situées partout sur la peau, et plus nombreuses. Leur sueur n’a pas d’odeur. D’une manière générale, l’odeur (mauvaise) de la sueur est due à la dégradation de bactéries dans des zones de plis ou de frottements, et non à la sueur elle-même.

Elle a beau être utile, la transpiration peut être trop abondante. On parle alors d’hyperhidrose ou hypersudation. Pour l’apaiser, on peut avoir recours à différentes techniques anti-transpiration selon la cause de l’hypersudation :

  • frictions avec des déodorants solides ou produits régulateurs, des poudres minérales (talc ou argile et bicarbonate de soude aussi).
  • relaxation et calme (pour faire baisser le stress)
  • compléments alimentaires et médicaments (en cas de ménopause par exemple, ou en cas d’hyperthyroidie.)

Trop transpirer : un problème de peau ?

Si vous transpirez trop, de façon pathologique, alors un eczéma ou des irrritations peuvent se déclencher, pas exemple sur la paume des mains ou la plante des pieds. C’est un problème qui sera résolu si vous régulez l’hyperhidrose et parvenez à la limiter.

Pourtant, la sueur ne « déshydrate pas » la peau. Elle peut l’irriter, à cause de son acidité ou des sels, mais pas la déshydrater à proprement parler.

Il ne faut donc pas confondre la transpiration (élimination de sueur) avec la perte transépidermique en eau. La perte en eau, du derme vers la couche cornée, s’effectue à travers même la peau. Elle ne passe pas par les « pores ». Elle sert à maintenir le niveau d’hydratation de la peau (car la couche épidermique et cornée va retenir un peu d’eau au passage). On peut limiter la perte en eau en appliquant une crème ou une huile de beauté, ce qui permet de maintenir voir augmenter le taux d’hydratation de l’épiderme.

La transpiration n’a rien à voir avec l’hydratation de la peau. Si vous transpirez beaucoup, ou trop, cela ne va en rien augmenter la sécheresse de votre peau. Relisez mon article sur l’hydratation de la peau si besoin.

Et vous, comment transpirez-vous ?

Avez-vous testé les déodorants naturels que je recommande souvent comme le Beautiss au magnesium ou les déodorants solides ?

Êtes-vous dérangé(e) par l’odeur de la transpiration ?