Comment se fabriquer une poudre libre maison ?

Mes interventions à la télé m’ont fait penser à un sujet maquillage… Savez-vous qu’à la télévision on utilise énormément de poudre libre lors du maquillage des animateurs ou des intervenants ? Un maquillage hélas presque toujours synthétique… Et si on se fabriquait une poudre libre maison avec de la fécule de maïs ?

A quoi sert une poudre libre ?

poudre libre non toxique
La poudre libre est légère et transparente pour matifier et unifier.

Une poudre libre se doit d’être la plus transparente possible, car elle ne sert pas à paraître bronzé mais bien à matifier le teint et à l’unifier.

On se « poudre le nez » plusieurs fois par jour en général, pour éviter de briller là où la peau est plus grasse ou là où la transpiration se remarque.

A la télévision, comme à la maison, la poudre libre s’applique en dernière étape du maquillage, et en retouche, toujours après le fond de teint donc. La couleur choisie varie donc du transparent à la couleur chair, mais elle n’est jamais assimilable à un poudre de type “bronzer” qu’on appliquera éventuellement chez soi pour sculpter le visage ou bien pour donner un teint hâlé. La poudre libre n’a pas cette fonction. Elle donne juste un teint unifié.

Quelle poudre libre choisir ?

La couleur d’une poudre libre est relativement importante, même si souvent elle apparaît “presque blanche”… On la choisit en réalité “transparente”. Elle peut avoir la “couleur chair” pour qu’elle se fonde bien au teint naturel de la peau si la peau est plus mate.

La formule d’une poudre libre est étonnante. On s’attend à de la poudre de riz ou du talc à la rigueur, mais non ! La plupart des poudres libres de grandes marques contiennent presque irrémédiablement des substances synthétiques, des polymères plastiques, du nylon, du parfum synthétique, du talc, et parfois même des filtres solaires polémiques pour la santé ou la planète.
Les poudres utilisées en télévision sont issues des grandes marques comme Dior, MAC, MakeUpForever, T.Leclerc, etc… Elles ont un fini extraordinaire, mais hélas les formules sont à l’avenant.

Si on a la peau sensible, ou qu’on est sensible à l’environnement, il convient d’opter pour une poudre libre non parfumée et si possible non synthétique. En effet, les parfums synthétiques et certains composés synthétiques peuvent être les causes d’irritations ou d’allergies. Le talc lui-même, n’est pas très écologique ni exempt de réactions parfois si la peau est lésée. Une poudre libre Slow Cosmétique existe, même si ce n’est pas courant. Mais on peut la fabriquer soi-même ! Vous trouvez des poudres de maquillage Slow Cosmétique ici.

Une alternative Slow Cosmétique ?

quotidienne france 5 maquillage
La Slow Cosmétique vous avait prévenu des composés douteux en maquillage en 2014 dans La Quotidienne.

Il est possible de retrouver presque la même transparence et la finesse d’une poudre libre du commerce dans la fécule de maïs, alliée à un peu d’argile rose par exemple… Je vais vous donner la recette.

Attention, cette poudre ne va pas rehausser le teint ni le hâler, car pour cela il nous faudrait une poudre «bronzante». Vous trouvez des poudres bronzantes slow ici.

La poudre maison n’est pas aussi transparente et légère qu’une poudre du commerce, alors utilisez-en moins à chaque application avec votre pinceau kabuki bien tapoté ou votre houpette très légèrement chargée.

RECETTE DE POUDRE LIBRE SLOW COSMETIQUE :

Cette recette est inspirée de mon livre écrit avec Mélanie Dupuis “Slow Cosmétique : le Guide Visuel” paru chez Leduc. Cette recette a été présentée dans l’émission TV “Un Gars, Un chef” sur la RTBF le mercredi 16/03/16. Revoyez là en vidéo si vous voulez.

La recette ici donnée est pour 1 pot (taille 50 g, même si ici le poids sera moindre) de poudre libre maison qui sera à utiliser pour matifier le teint sur tout le visage, en transparence.

Ingrédients :
Argile rose – Fécule de Maïs (attention pas Maïzena Express culinaire, car trop granuleuse. il faut au minimum de la Maïzena ultra fine, mais la Fécule de Maïs naturelle est ce qu’il y a de mieux).

Préparation :
1. Nettoyez et désinfectez le matériel, les ustensiles, le plan de travail et les mains.
2. Versez dans un mortier une cuillère à soupe rase de fécule de maïs et une cuillère à soupe rase d’argile rose (on en trouve en magasin bio ou sur internet). Les poudres doivent vraiment être à 50/50. Pesez au besoin.
3. Écrasez soigneusement l’ensemble à l’aide d’un pilon pour obtenir une texture fine et bien homogénéisée. Il faut bien mélanger et pilonner à la fois.
4. Transférez le mélange homogène dans un poudrier récupéré et bien désinfecté, ou à défaut dans un pot au couvercle bien hermétique.

Utilisation :
Utilisez très très peu de poudre en toute fin de maquillage ! Appliquez la poudre libre au pinceau kabuki (petit pinceau très large et « rond ») sur l’ensemble du visage après avoir retiré l’excédent de poudre sur le pinceau en tapotant sur votre main.

Conservation :
Jusqu’à 6 mois à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité.

Et vous ? Utilisez-vous de la poudre libre ? Allez-vous l’acheter en pharmacie ou préférez vous les marques bio ? Je vous recommande vivement un shopping là: BoHo, Zao ou Eugénie Prahy !