Evitez le Greenwashing cosmétique

Dans cet article, je pousse un coup de gueule de plus contre les formules cosmétiques conventionnelles qui se présentent à nous comme naturelles ! J’espère que mon décryptage vous aidera à faire les bons choix.

Greenwashing : stop ou encore ?

Le greenwashing semble hélas encore très présent dans nos rayons. Il consiste à mettre l’accent sur des propriétés “vertes” et écologiques pour un produit, alors que le produit en lui-même n’est pas écologique ni naturel.

La semaine dernière, en me baladant dans un supermarché, je suis tombé sur des colonnes promotionnelles pour les nouveautés de la marque Ultra-Doux de Garnier (des shampoings et gel douche très connus).

Quelle surprise en analysant les “nouvelles” formules : rien n’avait vraiment changé et, pire, on accentuait encore un peu plus le côté végétal de ces produits. Voyez les photos : la marque a sorti de nouvelles références, en ajoutant des textes qui évoquent soit l’authenticité, soit qui nous invite à être plus écologique et à recycler les flacons.

Un gel douche on ne peut plus classique se présente à nous comme un "savon traditionnel". Gloups !
Un gel douche on ne peut plus classique se présente à nous comme un “savon traditionnel”. Gloups !
ultradoux miel
La marque dit que “chaque geste compte” et qu’il faut recycler le flacon. Mais elle ne parle pas des dérivés plastiques et synthétiques dans la formule.

Pourtant, Ultra Doux est une marque conventionnelle. Elle ne s’interdit nullement dans ses formules les tensio-actifs sulfatés (qui moussent si bien), ainsi que plusieurs ingrédients synthétiques (les parfums notamment), et bien entendu certains ingrédients issus de l’industrie des polymères, de la pétrochimie ou des conservateurs.

Pire encore en vidéo sur youtube, la marque s’inspire de la cosmétique maison pour évoquer la soi-disant richesse de ses nouveaux shampoings et gels douche. Les vidéos “Ultra Yummy” sont tout simplement une prouesse marketing : on jurerait que le produit est merveilleusement authentique ! C’est honteux.

Le guide anti-greenwashing

Je vous rappelle que pour ne pas vous faire avoir par le greenwashing, il y a des règles :

  1. Ne faites pas attention du tout aux mots “végétal”, “biologique”, “éco”, “etc… Ils ne veulent hélas rien dire ! Analysez tout de suite l’emballage sans lire les slogans.
  2. Identifiez un label bio ou la Mention Slow Cosmétique. Si un label bio reconnu ou la Mention Slow Cosmétique (clic) est présent(e), alors le produit est garanti vraiment naturel.
    Je vous rappelle que la Mention Slow Cosmétique est le seul signe distinctif qui s’intéresse à la formule ET au marketing raisonnable !

    Mention Slow Cosmétique 2016
    La Mention Slow Cosmétique garantit une formule propre ET un marketing raisonnable !

  3. Si il n’y a aucun label, il faut lire la liste INCI (liste des ingrédients en latin/anglais). La liste ne doit contenir aucun ingrédient qui fâche et si possible un ou plusieurs extraits 100 % végétaux ( = nom de plante en latin).

Astuces cosmétiques en plus

  •  les ingrédients qui fâchent sont assez nombreux mais on peut les retenir, je vous conseille de télécharger la check liste de l’Association Slow Cosmétique (clic).
  • les labels bios reconnus sont décrits dans mon livre “Adoptez la Slow Cosmétique“. Retenez surtout Ecocert, Qualité France, Cosmébio, Nature&progrès, Natrue, Certisys-ecogarantie, Bdih.
  • Les marques suivantes ont beau se présenter comme naturelles, elles sont en réalité conventionnelles : LUSH (sauf certains rares produits), GARNIER, SANEX, YVES ROCHER (sauf certains rares produits), NUXE (sauf la gamme bio), LE PETIT MARSEILLAIS, LE PETIT OLIVIER, LE CHAT, KLORANE, TIMOTEI, NECTAR of NATURE chez Carrefour, FRUCTIS, ULTRA DOUX, PALMOLIVE, USHUAIA non bio, LOVEA non bio, BODY NATURE non bio, BODY SHOP (sauf quelques produits), CAUDALIE, SISLEY, + beaucoup d’autres et aussi de petites marques au lait, au miel ou au lait d’ânesse hélas…

    timotei petit marseillais greenwashing
    Méfiez vous des slogans !

  • la Mention Slow Cosmétique se reconnaît grâce au logo bleu ciel avec la tortue (voir photo ci dessus), mais on a aussi la liste officielle des marques Slow Cosmétique sur le site de l’Association (clic).