La Vérité sur les Cosmétiques en Pharmacies

Les études récentes nous disent “Attention, il y a 184 produits cosmétiques à éviter car ils contiennent des ingrédients peu recommandables”… Tu parles ! Je vous répète ça depuis 2012 avec la Slow Cosmétique. Mais saviez-vous qu’il y a en réalité bien plus de produits polémiques qu’on ne le pense ? Et que même les marques de pharmacie sont concernées ? Je vous explique…

Quels cosmétiques en Pharmacies ?

Beaucoup de produits décevants, presque uniquement d’ailleurs ! La pharmacie, c’est pourtant un acteur important du marché des cosmétiques. Après les GMS, c’est d’ailleurs le canal de distribution le plus important pour les soins cosmétiques.

On y trouve en effet tout ce dont on peut rêver pour la peau et la beauté… Les marques qui y sont bénéficient d’une image forte de sérieux. Et pourtant… je vous affirme que les produits de pharmacies sont des cosmétiques tout à fait comparables à ceux des autres canaux de distribution du conventionnel (c’est à dire non bio/non naturel/non slow).

cosmétiques pharmacie efficaces
Des produits stars contiennent pourtant des ingrédients peu nobles ! (photo @BosdeJasmin)

Conventionnels ? Oui, c’est à dire formulés sans se soucier du respect d’un cahier de charge bio ou naturel ou de la Slow Cosmétique.

Résultat : un produit conventionnel contient presque invariablement des ingrédients peu nobles, relativement polluants pour la planète et/ou irritants au long terme pour la peau dans certains cas.

On retient les plus courants, pour mieux décrypter les étiquettes :
> les huiles pétrochimiques (petrolatum, paraffinum,…)
> les alcools gras (cétyl, etc)
> les silicones (-icone ou -oxane) et plastiques (-polymers, -vinyl-, …)
> les PEG, PPG
> l’EDTA et -EDTA
> le Phenoxyethanol
> les -parabens
> les -thiazolinones
> le DMDM hydantoin
> les -eth
> les parfums synthétiques
et j’en passe… Relisez “Slow Cosmétique : le Guide Visuel” si besoin.

Je précise que, bien évidemment, chaque produit cosmétique -conventionnel ou non- est rigoureusement contrôlé quant à sa toxicité et sa conformité. Un produit individuel des marques citées n’est donc pas dangereux ni toxique. Cependant, il est bon de savoir que les effets des perturbateurs endocriniens au long terme et en “cocktail” n’ont jamais été testés, par personne. Il est bon de savoir aussi que les ingrédients pétrochimiques et plastiques ont un impact certain sur l’environnement. Enfin, il est important de savoir qu’un produit vendu en pharmacie n’est pas automatiquement exempt de toute critique actuellement en cours sur les produits conventionnels. C’est là l’objet principal de ce présent article.

Ma petite Anecdote :
Récemment, je donne une interview au sujet des produits pour bébés, actu brûlante… C’est pour un grand magazine féminin online…
– La journaliste  : “Julien, pourriez-vous nous conseiller des marques saines pour bébé dans l’esprit Slow Cosmétique ?”
– Moi : “Oui. Je conseille un savon à froid Gaiia ou Savonnerie Bourbonnaise, une huile de calendula Herbiolys, un beurre de karité de Saint Hilaire ou Bioflore ou Karethic, et des lingettes lavables Tendances d’Emma ou Papillonne Couture.”
– La Journaliste : “Euh… et une marque connue ? Avène ?”
– Moi : “Euh… il y a du phenoxyethanol dans leur Eau Nettoyante Pediatril…” (voir compo : AVENE THERMAL SPRING WATER (AVENE AQUA). GLYCERIN. PEG-8. COCO-GLUCOSIDE. CHLORPHENESIN. DISODIUM EDTA. PHENOXYETHANOL. SODIUM CHLORIDE. SODIUM HYDROXIDE. WATER (AQUA).
– La Journaliste : “Ah… bon ben je vais voir si j’écris cet article…” :-/ #lepouvoirdesannonceurspub

Quelles marques acheter en pharmacies ?

Si vous cherchez du vraiment naturel, AUCUNE !

liste INCI Klorane
La dure réalité de la liste INCI !

Je plaisante, évidemment, mais il est bon de savoir que les marques suivantes contiennent au moins 2 ingrédients polémiques (rejetés par la Slow Cosmétique et récemment mis en avant par les études d’associations de consommateurs) et ce sur 2 références au moins :

Avène, La Roche Posay, Roc, Klorane, Vichy, Galenco, Bioderma, Nuxe classique, Caudalie, Eucerin, Planters, Ducray, Uriage, Lierac, Galénic, Orlane, Skinceuticals, Filorga.

Weleda est OK du point de vue de la bio, si vraiment vous voulez allez en pharmacie, mais certains produits contiennent de la lanoline. La marque n’est hélas pas lauréate de la Mention Slow Cosmétique car elle multiplie les gammes autour d’ingrédients stars, dans une optique de développement commercial pur (gamme à l’amande, gamme à la grenade, gamme à l’onagre, etc…).

La marque Slow Cosmétique Indemne est bien distribuée en pharmacies. Idéale pour les peaux à problèmes. Les marques Slow cosmétique Bioflore, ThalaRealia oGaiia sont parfois dans certaines pharmacies, mais c’est hyper rare.

>> N’oubliez pas que vous pouvez commander en direct des marques Slow et saines sur slow-cosmetique.com <<

LA QUESTION QUI TUE : Pourquoi les dermatologues prescrivent-ils ces marques ?

dermatologue bio
Le dermatologue est rarement sensible à la cause du naturel pour la peau

Plusieurs raisons à cela selon moi

Le dermatologue est d’abord visité régulièrement par ces marques. Il les connaît donc mieux que de timides marques bio ou Slow Cosmétique.
Ensuite, le dermatologue ne se soucie pas du tout de la nature écologique ou non d’une formule. Lui, il veut de la sécurité et des effets cliniques prouvés. Ces produits lui en donnent, et il faut leur reconnaître une efficacité tout à fait satisfaisante.
Enfin, le dermatologue ne maîtrise pas bien du tout le cosmétologie. Si on lui dit que le phenoxyethanol est un conservateur incontournable dans tel ou tel produit, il ne peut pas argumenter. Il est moins à l’aise avec les substances irritantes ou allergènes, mais celles-là on les trouve aussi dans les produits bio ou naturels.

CQFD. Je pense que le dermatologue va donc recommander ces produits. :-(

Personnellement, si j’étais dermatologue je recommanderais l’usage de produits les plus simples possibles, les moins transformés possibles, les plus naturels possibles par respect pour l’écologie. J’en viendrais donc à recommander souvent des huiles végétales vierges de bourrache, de nigelle, de calendula (marques Bioflore, Herbiolys, de Saint Hilaire), ainsi que des soins lavants doux sans savon (le gel d’Indemne, la base lavante de Bioflore, le shampoing de Senz…) ou des savons à froid surgras (Savonneries Bourbonnaise, du Nouveau Monde, de Beaulieu, de Papillon, Daliane, Gaiia, Les Essentiels, Pachamamai et j’en passe…).

Et vous ? Si vous étiez dermatologue ? Où enverriez-vous vos patientes pour acheter des cosmétiques ?