Mauvaise haleine : mes recettes naturelles

Ce n’est pas facile à avouer, mais j’ai mauvaise haleine de plus en plus souvent. Heureusement, j’ai développé deux astuces aromatiques très efficaces grâce à la menthe verte, que je vous livre ici sous forme de recettes…

Ma mauvaise haleine ou la vôtre ?

Si comme moi vous avez mauvaise haleine parfois, vous allez vous reconnaître dans mon témoignage.

Je ne me rends pas toujours compte d’avoir mauvaise haleine mais je sais que c’est de plus en plus fréquent. C’est parfois dû à mon diabète (les hyperglycémies altèrent l’haleine), ou à ma gastrite chronique qui fait des siennes. Plus rarement, c’est aussi du à mon goût prononcé pour l’ail dans les plats 😉

Julien kaibeck mauvaise haleine

Afin d’éviter toute gêne à mes interlocuteurs lors de dédicaces, à la tv ou lors de réunions de travail, j’ai pris l’habitude de me balader avec un petit flacon d’huile aromatisée, que j’utilise très souvent avant d’entrer en contact avec le public. J’alterne les « plaisirs » avec un spray à la menthe de mon cru, qui est plus rafraichissant…

Si vous avez mauvaise haleine de façon chronique, consultez votre dentiste, ou médecin généraliste ou un gastro-entérologue très vite. En effet, la mauvaise haleine chronique peut être le signe d’un trouble buccal, mais aussi digestif ou métabolique (parfois grave hélas).

Ma recette de spray mauvaise haleine naturel

Quand je soupçonne avoir mauvaise haleine, j’ai deux solutions avec la menthe verte…

mauvaise haleine au naturel

SOLUTION 1 « expresse » : je prélève sur mon index propre 1 goutte d’un mélange aromatique que j’ai toujours sur moi. Je masse l’arrière de ma langue avec la goutte d’huile, puis je salive un peu et j’avale. Le mélange se fabrique comme suit :

  • J’ouvre un flacon vide de 10ml en verre ambré, muni d’un compte-goutte (je récupère un flacon d’huile essentielle vide que je lave).
  • Je verse dans le flacon 20 gouttes d’huile essentielle de menthe nanah (mentha spicata). C’est la menthe verte qu’on utilise dans les chewing-gums… ou les mojitos !
  • Je remplis ensuite le flacon avec de l’huile de chanvre ou d’olive bio.
  • Je ferme soigneusement le flacon. Cette préparation se conserve plus d’un an sans souci.

SOLUTION 2 « Spray sans alcool » : je me fabrique aussi un spray, que je laisse dans ma voiture car le flacon est plus grand et moins facile à transporter partout. Il m’est cependant bien utile pour rafraîchir l’haleine plusieurs fois dans la journée. Je le fabrique comme suit :

– J’ouvre un flacon spray en plastique de 30ml que j’ai acheté sur internet.

  • J’ouvre un flacon spray de 30ml ou 50ml
  • J’y verse 3 gouttes d’huile essentielle de menthe nanah, et 8 gouttes de solubol (un dispersant végétal à base de glycérine qu’on trouve sur internet ou en pharmacie).
  • Je remplis le flacon jusqu’ à 30 ml avec de l’hydrolat de menthe poivrée bio. Attention utilisez bien celui décrit car il vous en faut un pur (de qualité alimentaire et sans conservateurs). Ici je recommande Cosmessences/aromaplantes ou Bioflore ou Essenciagua que vous trouvez sur slow-cosmetique.com.
  • Je ferme le flacon et l’agite bien à chaque utilisation avant de vaporiser dans le fond de ma bouche, 2 à 3 fois.

Pouvez-vous utiliser les huiles essentielles pour l’haleine ?

Oui mais ce n’est pas pour tout le monde. Les menthes (poivrées, pouliot, nanah…) contiennent toutes une part de cétones terpéniques, ce qui encourage les aromathérapeutes à les déconseiller pour les enfants et les femmes enceintes ou allaitantes. Cependant, elles peuvent être consommées dans l’alimentation en guise d’arômes culinaires par exemple. L’astuce décrite ici avec le spray ne pose pas de problème (c’est un geste cosmétique), mais l’huile aromatique ne sera pas utilisée si on est enceinte, allaitante, ou hypertendu(e).

mentha spicata

MENTHA SPICATA : La menthe nanah qu’on connaît pas (trop)

La Menthe Nanah, appelée parfois menthe verte ou fraîche, est surtout connue pour son arôme délicieux dans les chewing-gums. Plus sérieusement, elle est documentée pour ses vertus digestives mais peut aussi être utilisée dans les préparations d’aromathérapie pour rafraîchir la peau et les sens, pour déboucher le nez en douceur, ou pour parfumer. C’est la menthe des thés du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, encore parfois appelée menthe marocaine. Les peuples de l’Antiquité en faisaient grand usage pour se parfumer et accompagner des plats ainsi que des boissons. En Slow Cosmétique, elle revient souvent comme arôme frais dans les dentifrices, les déodorants ou les gels douche maison.

Retrouvez cette recette et plus de 35 autres astuces et recettes dans mon livre « MIEUX avec les Huiles Essentielles » aux éditions Leduc (cliquez), partout en librairies aussi 😉